Monaco, un marché immobilier unique en son genre : panorama et tendances

Connue pour son glamour, sa richesse et ses résidents célèbres, Monaco est une destination de choix pour l’investissement immobilier. En dépit de sa petite taille, cette cité-État offre un marché immobilier dynamique et extrêmement diversifié. Voici un aperçu détaillé de l’immobilier à Monaco, des tendances actuelles aux facteurs qui influencent les prix.

Un secteur immobilier dynamique

Monaco, le deuxième plus petit pays indépendant du monde après le Vatican, est un lieu d’une densité incroyable. Avec plus de 19 000 habitants par kilomètre carré, il s’agit de l’un des endroits les plus densément peuplés au monde. Cette densité explique en partie pourquoi l’immobilier à Monaco est si coûteux et si recherché.

En effet, la demande pour l’espace résidentiel dépasse largement l’offre disponible. Ceci, combiné au statut fiscal avantageux de Monaco et à sa réputation comme havre pour les riches et célèbres, fait grimper les prix immobiliers.

Tendances des prix immobiliers à Monaco

Selon le cabinet d’études Savills, le prix moyen d’un appartement à Monaco est désormais de 48 800 euros par mètre carré. Cela place la principauté devant Hong Kong (44 500 euros par mètre carré) et Tokyo (31 300 euros par mètre carré) dans le classement des villes les plus chères du monde pour acheter une propriété.

Ces chiffres sont encore plus impressionnants si l’on prend en compte que les prix ont presque doublé au cours des dix dernières années. Selon Knight Frank’s Wealth Report 2019, la valeur de l’immobilier monégasque a augmenté de 180% entre 2009 et 2019.

Le profil des acheteurs

Avec ces prix stratosphériques, il n’est pas surprenant que les acheteurs d’immobilier monégasque soient majoritairement fortunés. Cependant, ce ne sont pas seulement les super-riches qui investissent à Monaco. Un nombre croissant de personnes fortunées mais non ultra-riches voient la principauté comme une opportunité d’investissement viable.

Cela est dû en grande partie aux avantages fiscaux offerts par Monaco. En effet, la principauté n’impose pas d’impôt sur le revenu ni sur la fortune. En outre, il n’y a pas de taxe sur les plus-values immobilières après cinq ans de possession.

Les défis futurs du marché immobilier monégasque

Même si le marché immobilier monégasque est en plein essor, il doit relever plusieurs défis à l’avenir. L’un des principaux problèmes est le manque de terrains disponibles pour la construction. Pour y remédier, Monaco a lancé plusieurs projets ambitieux tels que celui du Portier, qui consiste en la création d’un nouveau quartier sur la mer.

Autre défi : maintenir son attrait auprès des acheteurs internationaux face aux turbulences économiques mondiales. La crise sanitaire du COVID-19 a eu un impact certain sur le marché immobilier mondial mais Monaco semble avoir mieux résisté que nombre d’autres destinations haut-de-gamme.

Pour conclure donc ce panorama complet sur l’immobilier à Monaco, on peut dire que malgré ses défis évidents liés à sa taille réduite et sa densité élevée, ainsi qu’à la volatilité économique globale actuelle qui pourrait influencer certains acheteurs potentiels étrangers hésitants, la principauté demeure un havre sûr pour l’investissement immobilier avec une progression constante des valeurs immobilières durant ces dernières décennies.